à la Une

Retour en enfance à Disneyland Californie

IMG_3589b

Lors de mon premier voyage aux USA, j’ai eu l’opportunité de me rendre à Disneyland en Californie. Le parc Disney le plus mythique, car fondé par Walt Disney lui-même. Parce que j’ai trop de choses à dire, mon compte rendu sera fractionné en plusieurs articles. Voici le premier d’entre eux. Bonne lecture !

Un peu d’Histoire

Nous sommes au début des années 50. Le succès de Walt Disney n’est plus à prouver avec les sorties de Blanche-Neige et les Sept Nains (1937), Pinocchio et Fantasia (1940), Dumbo (1941) et Bambi (1942). Mais plus le temps passe, et plus Walt Disney s’éloigne de l’animation, développant des programmes de télévision et ce qui sera, sans aucun doute, son plus gros projet : un parc d’attraction où parents et enfants pourraient s’amuser ensemble.

weldl3
Carte originale du parc datant de 1955

Disney achète donc une plantation d’orange à Anaheim mais se retrouve en manque de financement. La vente de son assurance vie et de sa maison de vacances ne suffisent pas. C’est la chaîne ABC qui débloquera la situation en achetant pour 500 000$, une émission de télé qui servira à promouvoir Disneyland et la série Zorro. Nous sommes en 1954, les travaux peuvent alors débuter.

Depuis son ouverture le 17 juillet 1955 (retransmise à la télévision), le parc Disneyland a constamment évolué, apportant de nombreuses nouveautés via l’ajout de dizaines d’attractions, de nouveaux lands et d’un nouveau parc, le Disney California Adventure ouvert le 8 février 2001.

Mon expérience

Quand l’occasion s’est présentée de visiter le parc Disneyland originel, j’étais comme une gamine. C’était une envie que j’avais depuis longtemps, mais je ne pensais pas pouvoir l’assouvir avant encore plusieurs années. Après 11h d’avion, c’est à l’aéroport de Los Angeles que j’ai atterri. Et attention ! Si vous vous rendez sur le parc bientôt, ne faites pas la même erreur que moi. Ne prenez pas de taxi ! Il existe un bus qui fait la navette entre l’aéroport de LAX et le parc. Après avoir récupéré vos bagages, dirigez-vous vers l’îlot central et attendez sous le panneau vert (il y en a un à chaque terminal).  De ce que j’ai compris, les bus passent à chaque terminal, en commençant par le premier. Ils sont fréquents mais attention, ils sont également payants (je n’ai pas le prix mais ça doit être plus raisonnable que les plus de 100$ que j’ai dû payer au taxi.)

DSC01130

Je suis restée 4 jours sur place. Et si vous voulez mon avis, c’était trop peu. Le parc n’est pas très grand, les lands sont petits, (8 pour Disneyland contre 5 grands pour le français et 7 lands pour California Adventure contre 4 pour le Studio parisien) mais les attractions sont nombreuses et il y a beaucoup de choses à faire et à voir. Comptez en plus les temps d’attentes, les journées passent vite. Des deux parcs, mon préféré est sans conteste Disneyland. Le California adventure est fort sympathique et possède des attractions assez chouettes comme La Petite Sirène mais la présence importante de Cars, moi qui ne suis pas une grande fan, me fait moins rêver. (Néanmoins, si vous aimez Cars, le land dédié à la franchise est vraiment bien fait et très immersif.)

Alors que Disneyland, c’est le tout premier, celui conçu par Walt et l’on y ressent sa présence absolument partout (pour l’anecdote d’ailleurs, il existe un appartement dans Main Street que Walt Disney occupait de temps à autre. La visite est possible mais pas comprise dans le prix du billet, si vous voulez en savoir plus c’est sur ce site).

IMG_5348

La première chose qui marque en arrivant sur Main Street, c’est le monde de fou présent sur le parc américain ! (Prévoyez votre visite en dehors des périodes de grande affluence pour pouvoir en profiter pleinement.) La seconde, c’est la thématisation du parc qui est vraiment incroyable. L’immersion est totale, bien plus qu’à Paris qui ne peut clairement pas rivaliser. J’ai adoré New Orleans Square et son ambiance bayou si bien reproduite. J’y reviendrai dans un autre post mais les attractions sont tops. Beaucoup se démarquent du parc français. Idem pour les restaurants à l’ambiance typiquement américaine.

En plus des parcs, vous pourrez aussi passer vos soirées à Downtown Disney, le Disney Village californien. Là encore, rien à voir avec ce que nous connaissons en France. C’est très grand et les boutiques sont nombreuses. Certaines vendent des produits Disney, mais pas toutes. Il y a également des restaurants comme le Rainforest Café (que j’ai découvert là-bas, quelle expérience !) ou le Earl of Sandwich et même un cinéma. La place est très animée grâce à la présence de musiciens.

Vous l’aurez donc compris, se rendre à Disneyland c’est plonger dans un rêve éveillé. Tout est fait pour que la magie se ressente H24. Attention, le retour à la dure réalité est difficile et le Disney blues peut se faire sentir ! Moi, j’attends désormais de pouvoir y retourner pour une semaine complète cette fois.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Informations pratiques

Les autres articles sur le parc :

A venir

Publicités

Houmas House, une plantation pleine de charme

IMG_3865

Moins connue que la célèbre Oak Alley Plantation dont la photo orne bon nombres de livres, Houmas House n’a pourtant rien à lui envier. Pleine de charme, cette propriété immense et superbement mise en valeur vaut le coup d’oeil.

Un peu d’Histoire

Houmas House est une plantation de canne à sucre établie à la fin des années 1700 et comprenant plusieurs complexes. La maison principale (photo ci-dessus) fut achevée en 1840. Le nom Houmas vient du peuple autochtone Houma qui habitait cette région à l’origine. Plusieurs propriétaires se sont succédé au fil des années, tous apportant une amélioration au domaine. Tristement célèbre pour avoir possédé le plus grand nombre d’esclaves avant la guerre de Sécession, Houmas House a bien failli disparaître au fil des années, touchée par l’Inondation de la rivière Mississippi en 1927 et par les difficultés engendrées par la Grande Dépression. En 1940, le docteur George B. Crozat rachète ce qu’il reste de la propriété dans l’optique de la restaurer. Elle restera dans la famille avant la vente en 2003 à l’actuel propriétaire, Kevin Kelly.

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais vous avez peut-être déjà vu Houmas House au cinéma. La plantation a, en effet, servie de lieu de tournage pour plusieurs films : Hush…. Hush, Sweet Charlotte (1964), Mandingo (1975), Fletch Lives (1988), Love, Wedding, Marriage (2011). La télévision n’a pas été en reste puisque un épisode du Top Chef américain et un épisode du Bachelor y ont été filmés.

Mon expérience

Avant d’arriver à Houmas House, je n’avais jamais entendu parler de la propriété. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Et j’ai été très agréablement surprise. Tout y est beau, bien entretenu. La maison, richement décorée fait son effet, notamment grâce à l’ajout d’une touche de modernisme via certains objets d’arts. La maison est grande, spacieuse et l’on a plaisir de la visiter tout en écoutant le guide nous raconter son histoire. La visite se fait en petit comité, ce qui est plaisant et laisse la possibilité d’apprécier pleinement chaque pièce. Petit plus pour le balcon où règne un calme si agréable que l’on aimerait se poser et rester là à profiter plus longuement.

Je n’ai pas testé les restaurants ni les chambres, en revanche. Mais de ce que j’ai vu, la qualité semble être au rendez-vous ! Si vous visitez la Louisiane, je vous conseille chaudement de faire un arrêt à Houmas House !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Informations pratiques

  • Adresse : 40136 Highway 942 Darrow, LA 70725
  • Site Internet : https://houmashouse.com/
  • Téléphone : 225-473-9380
  • Mail : kk@houmashouse.com
  • Prix du Tour (Maison & Jardin) : 24 $ (Adultes) / 15 $ (Enfants de 13 à 17 ans) / 10 $ (Enfants de 6 à 12 ans) / Gratuit pour les moins de 6 ans.
  • Prix du Tour (Maison & Jardin en Français) : 30 $ (Adultes) / 20 $ (Enfants de 6 à 12 ans) / Gratuit pour les moins de 6 ans
  • Prix du Tour (Jardin uniquement) : 15 $ (Adultes) / 10 $ (Enfants de 6 à 17 ans) / Gratuit pour les moins de 6 ans.
  • Prix du Tour (Transport de la Nouvelle-Orléans à Houmas House) : 59 $ (Adultes) / 40 $ (Enfants de 6 à 12 ans) / Gratuit pour les moins de 6 ans
  • Prix par nuit : de 350 à 550 $ (environ 300€ à 470€)
  • Check-in : 16h – Check Out : 11h
  • Petit-déjeuner et Tour pour deux personnes inclus dans toute réservation d’une chambre
  • 5 restaurants ouverts dans la propriété
  • Planification d’événements possibles
  • Boutique de souvenirs sur place
  • Wi-fi disponible

Une nuit à la Plantation Mouton

IMG_3863

Pendant mon séjour aux Etats-Unis, j’ai eu la chance de descendre en voiture à La Nouvelle-Orléans. La veille de mon arrivée à NOLA, j’ai pu profiter d’une nuit dans une ancienne plantation : la Plantation Mouton.

Un peu d’Histoire

Située à Lafayette, pas très loin de LAcadian Cultural Center (une visite à ne pas manquer si vous êtes dans le coin), la plantation fut construite en 1820 par Charles Mouton (1797-1848), fils du fondateur de Lafayette (alors appelée Vermilionville), en vue de son second mariage avec Marie Julie Latiolais. Charles Mouton fut Gouverneur de Louisiane de 1843 à 1846. La propriété s’est passée de générations en générations avant d’être récemment rachetée par un passionné qui l’a rénovée avec soin.

Mon expérience

Ce qui marque à l’arrivée c’est le calme et l’ambiance chargée d’Histoire du lieu. Tout est fait pour vous mettre à l’aise et vous faire faire un voyage dans le temps. Les chambres sont spacieuses, joliment arrangées. Les salles de bains conjuguent parfaitement charme d’antan et équipement moderne. Après une bonne nuit de sommeil (pour ma part dans la suite Napoléon avec balcon), vous pourrez même profiter d’un très bon petit déjeuner servi par l’Hôte de la maison.

J’ai beaucoup aimé cette expérience. Seul défaut : la literie. Confortable, un peu trop peut-être. Difficile de se mettre au lit sans réveiller toute la maisonnée tellement le lit grinçait. Difficile d’en sortir également tant le matelas est mou et vous donne l’impression de fusionner avec lui. Mais ce ne sont que des détails qui ont engendrés des fous rires et de bons souvenirs !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Informations pratiques

A faire autour